La série photographique « tracé » est une expérience post-photographique où l'image cite le réel, sans l'être.
Tracé est un itinéraire, un aménagement du réel et du supposé. 
Les images suggèrent une réalité dont l'enjeu n’est plus le visible, mais une réflexion, l'exploration du visible.
L'image "naturelle" ne suffit plus, tel un peintre, Stéphane s’approprie chaque instantané et par le geste minutieux, trace, redessine révèle, réinvente une image, une perception.
«  Cette expérience a commencé avec la nature. Dans ce jardin, et dans ce bois où je vais respirer. Prendre le temps d’observer  d’admirer ces changements de couleurs, de lumière, ce qui vit, ce qui meurt, ce qui naît.
De  vouloir montrer ce qui nous entoure, non pas comme une simple photographie de flânerie,  mais comme une  trace, un détail, un contour, une lumière, une fragilité »